Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 17:54

Le Daily Mail de Londres n’est pas le Washington Post, loin s’en faut.

 

Il s’est encore fourvoyé, il y a quelques jours en annonçant que la Société Générale risquerait de faire faillite. On peut cependant lui concéder un bon point pour un article, au-delà de son aspect partisan, qu’il a publié le 04 août dernier (http://www.dailymail.co.uk/debate/article-2022169/Its-parody-lavish-aid-corrupt-dictators-leave-Britain-defenceless.html) dont voici le titre traduit :  C'est au-delà de la parodie que de prodiguer de l'aide à des dictateurs corrompus, et de laisser la Grande-Bretagne sans défense. (Traduction plus bas).

 

L’argument, que soulève Stephen Glover, l’auteur de l’article, dans sa position contre la réduction du budget militaire britannique, est que le Gouvernement a part ailleurs augmenté l’aide au développement. Tout serait parfait, selon lui, si seulement elle était plus efficace et si des dictateurs corrompus n’étaient pas les premiers à en profiter. Et de citer alors Denis Sassou NGuesso, de la République du Congo, avant tous les autres…. Une grande première en vérité !

 

Ce raisonnement ne vaudrait pas seulement pour la Grande Bretagne mais pour la France également qu’il cite d’ailleurs.

 

Le Daily Mail, faut-il le répéter n’est pas les Echos ou le Financial Times et les montants qu’il avance sont faux ! Le régime autocratique congolais de Brazzaville n’a pas bénéficié, de la part de la France, de centaines de millions d’euros, comme il l’écrit, mais en réalité de milliards d’euros. Deux milliards six cents millions d’euros (2,6 milliards d’euros), rien que pour le récent effacement de dettes !

 

Le Daily Mail affirme également « que beaucoup d'aides de gouvernement à gouvernement sont gaspillées par la corruption et l'inefficacité. La plupart des organismes de bienfaisance et des spécialistes dans ce domaine estiment que seulement environ 40 pences dans chaque livre de l'aide contribuent réellement aux bénéficiaires visés, mais il est admis que l'aide britannique est plus rentable que celle de nombreux pays donateurs. » Si l’aide britannique est plus efficace que ces 40% généralement admis, il reste que cette donnée n’est qu’une moyenne. Point besoin d’être un génie ou un sorcier Téké, l’efficacité de l’aide au Congo doit être quasiment nulle car, d’une manière ou d’une autre, totalement détournée ! La ressource pétrolière, qui devrait être gérée en toute transparence, est détournée, elle aussi, en grande partie….

 

Mais comment donner tort à l’auteur de l’article, au moins s’agissant de la République du Congo lorsqu’il écrit : « Mais comment peut-on ne pas être sceptique sur tant d'aide gouvernementale quand des dictateurs kleptocrates traitent les trésoreries de leurs pays comme des comptes bancaires privés? »

 

L’affaire des Biens Mal Acquis aurait-elle franchi le Channel ? Stephen Glover affirme « Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo, a accumulé 16 maisons et appartements de luxe à Paris. Il semblerait qu'ils aient été achetés avec de l'argent volé ».       

 

Le journaliste ne sait rien encore des Palais à Marbella, au Maroc et à Dubaï….        

Parions que ces journalistes britanniques, mal-renseignés, qui découvrent l’envers de « l’aide au développement » perdront leur flegme légendaire lorsqu’ils comprendront qu’elle est souvent déclenchée sur la base de faux rapports établis par des fonctionnaires d’institutions internationales….

 

 

 

 

C'est au-delà de la parodie que de prodiguer de l'aide à des dictateurs corrompus, et de laisser la Grande-Bretagne sans défense
Par Stephen Glover (Traduction S.B.)

Dernière mise à jour à 12:22 le 4 août 2011

 

Les coupes dans le budget de la Défense ont laissé les forces britanniques incapables de mener à bien leurs missions en Libye et en Afghanistan de manière efficace, selon un groupe interpartis de députés.

Les coupes ont également mis en péril la sécurité nationale et réduit l'influence internationale de ce pays.

Que la Chambre des Communes Défense Select Committee fait écho des propos d'un grand nombre de hauts militaires au cours des derniers mois, ainsi que les vues de nombreux journaux, dont celui-ci.

 
La revue de la stratégie de défense de l'automne dernier a marqué un changement radical dans la capacité de nos forces armées à agir à l'étranger, et même à défendre ce pays.

La Marine a perdu ses deux porte-avions avec leurs jets Harrier Jump, et plusieurs navires de surface.



La RAF a été contrainte de renoncer à ses avions de reconnaissance Nimrod et quelques escadrons de première ligne.

Chaque service souffrira de 5000 compressions de personnel, tandis que les effectifs de l'armée passeront de 101 000 à 84.000, ce qui en fait environ la même taille que l'armée de l'Argentine, et un quart de la taille du Brésil.

Sans surprise, les députés contestent vivement affirmation ridicule de David Cameron que l'armée peut encore réaliser le «spectre complet» de la guerre après ces compressions.

Comment cela pourrait-il être vrai? Il n'est même pas vrai, en Libye, un conflit sans fin en vue qui absorbe les ressources militaires et d'énormes quantités d'argent.

En Juin, le second en commandement de la RAF a déclaré que la lutte simultanée  dans les guerres en Afghanistan et en la Libye a placé "d'énormes attentes" sur les aviateurs et les avions.

Le chef de la Royal Navy a affirmé que la sécurité de Grande-Bretagne serait en danger si le conflit libyen devait durer de six mois. (C'est presque le cas).

La réponse inélégante du Premier ministre à ces interventions a été: "Vous faites la bataille, et je vais faire les pourparlers."

Il n'avait pas de réponse à un point incontestable que les coupes à la Défense laissent nos Forces armées incapables de répondre aux obligations accumulées sur eux par des politiciens comme lui, sans parler des conflits potentiels dans l'avenir.

Eux tous et le Secrétaire à la Défense Liam Fox peuvent faire le perroquet avec la statistique, que la Grande-Bretagne est encore la quatrième puissance militaire au monde, qui est presque certainement faux, et en aucun cas ne traite pas la question de savoir si nous sommes toujours capables de nous défendre .

Maintenant, vous pouvez dire que nous sommes au milieu d'une crise économique susceptible de durer des années, et nous n'avons pas d'autre choix dans ces circonstances difficiles que de faire des économies.

Mais que faire si ces économies étaient de saper la capacité de ce pays à se protéger, comme le Commons Select Committe le suggère?

Assurément, il est le premier devoir de tout gouvernement de se prémunir contre tous les dangers prévisibles.

Et rares sont ceux qui doutent que le monde semble plus périlleux qu'il ne l'était depuis la fin de la Guerre froide.

Le Moyen-Orient est évidemment instable, et les intérêts occidentaux seraient sérieusement menacés si le «printemps arabe» s'étend à la riche en pétrole Arabie Saoudite.

 

Le Pakistan est un Etat nucléaire dérivant lentement vers l'anarchie. Les objectifs stratégiques de la Chine ne sont pas clairs, et la Russie est résurgente.

M. Cameron serait également sage de se rappeler que l'Argentine lorgne toujours les Malouines dans une humeur vindicative et cupide, pleinement consciente de notre position affaiblie.

Les îles seraient défendus par quatre avions Tornado vieillissants, et nous ne possédons plus de porte-avions pour fournir une puissance aérienne supplémentaire.

Compte tenu de toutes ces incertitudes, un gouvernement prudent et réaliste, comme une première étape, aurait protégé le budget de la défense - notamment parce que sous le New Labour il avait augmenté beaucoup moins que les dépenses de l'éducation ou de la santé.

Au lieu de cela, la Coalition a exigé des coupes de 8 pour cent, et plus qui suivront très certainement.

Le NHS et le budget d'aide internationale ont été maintenus.

Je ne fais aucune réclamation au sujet de la NHS, mais la décision d'augmenter le budget d'aide de 35 pour cent à £ 11,4 milliards (environ un tiers des dépenses de défense) en 2015 serait remarquable à tout moment. Dans les circonstances actuelles, suivant le jugement de la plupart des autorités compétentes nous pourrions ne plus être en mesure de nous défendre correctement, c'est simplement stupéfiant.

Un des arguments utilisés par les enthousiastes pour une plus grande aide au développement est l'affirmation que leurs opposants sont moralement déficients.
 
Ceux qui doutent de l'efficacité de l'aide sont représentés comme limités, égoïstes et insulaires.

M. Cameron a été coupable d'un étalage d'une odieuse supériorité morale quand il a récemment suggéré que les critiques de sa politique d'aide étrangère ne sont «éventuellement que des cœurs durs».

Il sait, ou il devrait savoir, que beaucoup d'aides de gouvernement à gouvernement sont gaspillées par la corruption et l'inefficacité.

La plupart des organismes de bienfaisance et des spécialistes dans ce domaine estiment que seulement environ 40 pence dans chaque livre de l'aide contribuent réellement aux bénéficiaires visés, mais il est admis que l'aide britannique est plus rentable que celle de nombreux pays donateurs.

Si ce chiffre est exact, beaucoup de milliards d'aide supplémentaire qui pourraient être détournés de nos forces armées seront gaspillés.

N'aurait-il pas mieux valu de faire que les aides existantes aillent beaucoup plus loin? C'est une possibilité virtuellement illimitée.

Il y a seulement quelques jours, il est apparu que Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo, a accumulé 16 maisons et appartements de luxe à Paris.

Il semblerait qu'ils aient été achetés avec de l'argent volé.

Son pays, inutile de le dire, a été finalement admise à recevoir des centaines de millions de livres de l'aide de la France.

Tout comme le Gabon, dont le président, Ali Bongo, est propriétaire d'au moins 39 propriétés parisiennes.

Puis il ya le repoussant ancien despote égyptien Hosni Moubarak, qui se trouvait en personne dans un tribunal du Caire mercredi.

Selon une estimation, lui et sa famille ont volé £ 43,5 milliards, et construit un vaste portefeuille de propriétés.

 
Inutile de dire que l'Egypte a reçu des milliards de livres d'aide de la Grande-Bretagne et d'autres pays occidentaux.

Cette aide gaspillée, bien sûr,  est à un million de kilomètres du genre d'assistance - £ 42 millions en seulement trois semaines - que les Britanniques ordinaires ont généreusement accordé aux victimes de la sécheresse en Afrique orientale.

Beaucoup de gens sont désireux d'aider tant qu'ils croient que leurs dons feront le bien et sauveront des vies.

Mais comment peut-on ne pas être sceptique sur tant d'aide gouvernementale quand des dictateurs kleptocrates traitent les trésoreries de leurs pays comme des comptes bancaires privés?

N'oublions pas non plus ces régimes relativement non corrompus qui reçoivent une aide britannique dont ils n'ont guère besoin.

L'Inde, qui reçoit de notre part près de £ 300 millions par an, a un programme spatial qui coûte annuellement £ 1,5 milliards, et un budget de la défense qui va probablement dépasser le nôtre dans moins de cinq ans.

Il n'ya pas de défense rationnelle pour cet état de choses.

C'est au-delà la parodie que de prodiguer de l'aide à des dictateurs voleurs, et à des pays qui n'ont en guère besoin, tout en privant nos propres forces armées débordées des ressources dont ils ont besoin pour accomplir les tâches que les politiques demandent d'elles, et que nous attendons d'elles.

La seule explication envisageable qui me vient à l'esprit est que c'est une forme cynique de relations publiques calculée pour rendre agréables et prévenants les Conservateurs et M. Cameron - à «détoxifier l'étiquette encore plus", si vous voulez -, indépendamment des avantages véritables de l'aide.

Pourtant, je peux difficilement me résoudre à croire qu'un Premier Ministre conservateur ait jamais pu mettre l'image de son parti avant la défense du royaume.

Mais à moins que lui et Liam Fox et le Chancelier agissent pour faire amende honorable, c'est la mélancolique, si peu crédible, conclusion que j'aurai à dessiner.


Partager cet article

Repost 0
Published by berrebiserge
commenter cet article

commentaires