Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 16:03

Ces contribuables américains protestent contre le mauvais usage de leurs impôts. 

 

En 2008, AIG avait bénéficié d"un plan de sauvetage du Trésor Américain pour un montant de 180 milliards de dollars. Aujourd'hui, malgré l'énormité de l'avance qui a été faite, sur des fonds publics à la compagnie d'assurances, ce prêt est en bonne voie de remboursement.

 

(Traduction du titre - Contribuable : " Rendez notre argent !")

 

TAX-PAYERS-PROTESTORS.jpg

 

 

AIG, au travers de sa filiale NUFI, était à l'origine d'une première saisie-arrêt sur les comptes de l'Etat Congolais en 1992. C'était le Gouvernement d'André Milongo qui avait été touché. Un accord de remboursement au travers des redevances du permis pétrolier Yombo, exploité alors par AMOCO, avait été trouvé avec ce même Gouvernement de Transition.

 

AIG était alors la première compagnie au monde d'assurances et de réassurances. Un certain nombre de prêts financiers en faveur du Congo avaient été assurés chez AIG. Souvent, lorsque l'Etat congolais était défaillant, c'était AIG qui remboursait à sa place.

 

Dans les tiroirs d'AIG, les Fonds Vautour ont fait leur marché, achetant à 5% environ de leur valeur un certain nombre de créances. Par la suite, des cadres d'AIG, mis à la retraite, ont été employés par des Fonds Vautour.

 

La République du Congo aurait pu en faire de même, c'est à dire lorsque ses ressources étaient vraiment réduites, elle aurait pu proposer un rachat de toutes ces créances commerciales. Avec des alliés de toujours comme BNP PARIBAS et la SOCIETE GENERALE, elle aurait pu faire une proposition de rachat à 10 ou 15%. Elle aurait tout ramassé, pour un montant inférieur à 50 ou 100 millions de dollars. Négligence funeste.... enfin presque ! On le verra très vite que quelque-uns y auront trouvé leur compte !

 

Ces Fonds Vautour, nous le savons maintenant, ont lancé des procédures jusqu'en 2007-2008 et tous ont été payés. La répartition du paiement est encore tenue secrète, clause de confidentialité oblige. Cette clause a été scandaleusement et honteusement acceptée par le FMI. Officiellement, les montants déclarés au FMI atteignent presque 3 fois ce qui était exigé à la fin 2006. Pour rappel 939 millions de dollars.

 

Question idiote, il faut insister  : "Pourquoi le Congo qui connaissait parfaitement AIG n'avait pas proposé de racheter ces créances qui dormaient au fond d'un tiroir ? A 10 ou 15% de leur valeur ?  Les Conseillers "expatriés", les "Avocats chèrement payés", les "Parents avec des titres ronflants" qu'ont-ils fait ???? Possible réponse : "Incompétence générale !"

 

Même la créance de la Russie, à l'égard du Congo, avait été convoitée par ces gens proches d'AIG. En 1992-93 elle était d'environ 280 millions de dollars. Durant des mois, en Russie même, un cadre d'AIG avait tenté d'emporter le morceau.. En vain !

 

La Russie est également membre du Club de Paris et l'effacement de cette dette est en cours de négociation..... Il semble, très modestement, que le "non règlement de mon dossier" ait posé problème !!!!

 

Que les contribuables, mêmes Français, se soucient de leur argent est absolument légitime, surtout lorsque le soupçon d'une très forte corruption existe ! Ce que font ces contribuables sur cette photo, manifestant leur colère devant un Cadre d'AIG, serait bien entendu un exemple à suivre ! 2,3 milliards d'euros  (rien que pour la France) ce n'est pas rien !

Partager cet article

Repost 0
Published by berrebiserge
commenter cet article

commentaires